EDITO au 30 janvier 2020 :

En ce début d'année, le CODELIAPP présente ses meilleurs vœux à tous nos adhérents, administrateurs et élus qui nous soutiennent.

Le Collectif créé en 1993 reste toujours constant et déterminé dans son combat d'intérêt général. Le Président de Région A. Rousset est venu le 15 mars 2019 à AGEN et a fait le trajet en TER jusqu'au Buisson de Cadouin ; il a pu ainsi constater l'état des infrastructures en certains endroit, à "bout de souffle". Il était accompagné du Préfet Philizot missionné par le ministère des Transports pour produire un état des lieux concernant les "petites lignes" ; à ce jour, ce document, à notre connaissance n'est pas rendu public. Nous rappelons que le Président Rousset, à cette occasion, nous a assuré de son soutien pour sauver cet axe. Effectivement, vu la somme importante pour remettre à niveau les 4 axes menacés de fermeture par le rapport SPINETTA, la question financière est cruciale. En effet, SNCF Réseau chiffre à 150 millions d'euros le coût de la remise à niveau de la ligne Agen Périgueux. Nous souhaitons que l'Etat (SNCF Réseau) participe à ce financement, l'aménagement du territoire étant de sa compétence.

Nous avons quand même bon espoir, malgré les difficultés actuelles, que cet axe structurant soit pérennisé. Il est de la responsabilité des élus de faire en sorte que cette ligne continue à participer au désenclavement de nos territoires ruraux de plus en plus abandonnés par les services publics.

Nous remercions tous les élus, les adhérents ainsi que toutes les citoyens qui nous soutiennent  


Face au danger de suppression de l'axe Agen Périgueux, une trentaine d'élus de Dordogne et de Lot et Garonne concernés, se sont réunis régulièrement, dès le mois de mai, à Belvès, afin d'élaborer une stratégie permettant de sauvegarder la ligne. Les associations CODELIAPP et Périgord Rail Plus y ont été conviées à titre consultatif.

Le 15 mars 2019 le Président de Région A. ROUSSET, le vice Président R. LAGRAVE et le préfet M. PHILIZOT chargé de mission auprès du ministre des transports ont emprunté le TER au départ d'Agen à 14h 58 (arrivée au Buisson à 16h 36) ; ils ont pu constater l'état des infrastructures entrainant des ralentissements sur certaines portions et ont noté le confort ressenti sur les parties déjà rénovées.

Les élus riverains de la ligne étaient présents à chaque gare, pour interpeler le Président et montrer leur attachement à ce moyen de transport propre qui participe au désenclavement de leurs territoires.

La vidéo "Projet de territoire", initiée par l'association "Ligne de Vie Périgord Agenais" regroupant les élus de Lot et Garonne et de Dordogne,  en réponse à la demande de M. ROUSSET d'un projet de ligne, a été présentée au cinéma LUX du Buisson de Cadouin devant une assemblée nombreuse et attentive. 

Cette vidéo a emporté l'adhésion de tous, notamment celle du Président de Région pour qui, cette ligne structurante nous reliant aux grandes métropoles (Bordeaux, Limoges Toulouse, Paris) doit impérativement être sauvegardée  et rénovée.

Au cours de la discussion qui a suivi, un intervenant a pris la parole pour remettre en question le chiffrage des travaux par SNCF Réseau. En effet, pour SNCF Réseau, une refonte totale est envisagée alors même que d'importants travaux ont été effectués ces dernières années et pourraient être intégrés dans le futur projet de rénovation, permettant de diminuer le coût total de l'opération.

Des élus et participants à cette séance sont eux aussi intervenus pour soutenir ce projet de ligne qui participe au désenclavement de nos territoires malmenés par la crise économique et malheureusement trop souvent oubliés par la République.  

Dernièrement, une convention SNCF Mobilités/Région a été signée ; un des points en serait : "aucune nouvelle fermeture de guichet de gare" ; ceci serait il un signal positif quant à l'avenir de notre ligne 48 Agen Périgueux ?  Nous ne pouvons que le souhaiter. 

En conclusion, le CODELIAPP et PERIGORD RAIL PLUS espèrent que cette mobilisation des élus, des associations et des usagers permettra une nouvelle fois de sauver la ligne pour laquelle il se battent depuis plus de 25 ans. Pour rappel, la Région, par la volonté de M. ROUSSET, l'a déjà sauvée une première fois en 2002.

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes suggestions ou remarques ; nous restons à votre écoute. 

Dernière mise à jour :  30 janvier 2020