CODELIAPP

Collectif de Défense de la ligne SNCF Agen Périgueux Paris

EDITO de septembre 2022
(+ dernière mise à jour à l'onglet "Conseils d'administration" (CA du 27 mai 2022) et à l'onglet "Interventions élus locaux" : courrier Fumel Vallée du Lot/Codeliapp à Préfet E.Guyot))

Carnet noir :

Suite à la demande des élus de la Communauté d'agglomération du Grand Villeneuvois et de la Communauté des Communes de Fumel Vallée du Lot afin de pouvoir disposer d'une section de ligne non circulée et neutralisée pour un projet de reconversion en voie verte de l'axe ferroviaire Villeneuve Penne d'Agenais, le déclassement par SNCF a été acté le 13 juillet 2022, à notre grande déception.   

A l'heure où beaucoup d'élus de tous bords demandent la réouverture des lignes SNCF fermées, nos élus, eux, en souhaitent la fermeture, ce qui ne s'inscrit pas dans l'air du temps, mais qui réjouira les électeurs amateurs de cyclotourisme.

Il est à noter que les objectifs du CODELIAPP mis en avant pour la réouverture de cette ligne dès 1993 : régénération de la ligne Agen Périgueux (Etude préliminaire en cours à la demande de la Région) et transport de fret sur cet axe , devaient jouer en faveur de cette réouverture comme le projet régional 2009/2010 le laissait à penser

SNCF, qu'en est-il après la réforme de 2018 ?

Les 3 EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial) deviennent 5 sociétés anonymes : SNCF (Société Mère), SNCF Réseau, SNCF Gares et Connexions, Rail Logistics Europe, et SNCF Voyageurs.

L'Etat détient intégralement SNCF dont le capital est incessible. SNCF détient toutes sociétés directement ou indirectement. SNCF immobilier gère et optimise le parc tertiaire et social, industriel et ferroviaire du Groupe SNCF (hors gares).

Terminé le monopole de la SNCF, voulu, en 1937 par des politiques avisés, soucieux d'intérêt général. Terminé le Réseau National intégré avec cette multitude d'intervenants, comment est organisée la maintenance indispensable à la sécurité des circulations, (travaux et entretien d'un réseau National ?)

Que fait l'Etat normalement chargé de l'aménagement du territoire ? Comment les Régions feront-elles respecter l'égalité républicaine dans le transport TER sur tout le territoire ?

Comment seront intégrés les nouveaux intervenants dans ce nouveau contexte ? Par exemple Railcoop qui souhaite « ranimer » certaines lignes fermées ?

Compliqué de prendre position dans cette multitude de nouveaux opérateurs ? Seront-ils fiables ou simplement intéressés ?

Pourquoi certaines Régions n'ont-elles pas réagi quand la SNCF leur a fermé les lignes ? Comment se fait-il qu'elles votent maintenant des subventions d'argent public à ces nouveaux opérateurs ? Pourquoi ne pas les avoir proposées à la SNCF quand elle les a informés de ces fermetures ?

Comment assurer, dans ce contexte, la sécurité des circulations ? Nous pensons qu'il va être compliqué de faire fonctionner tous ces intervenants de manière cohérente et efficace quand on sait les difficultés connues pour faire fonctionner un réseau intégré avec un seul intervenant.

Non, à notre avis, la concurrence et la multiplicité d'acteurs sur un réseau fermé et son découpage du réseau ferroviaire ne s'inscrivent aucunement dans une logique de service public, à contrario cette démarche contribue à l'émergence d'un TER à plusieurs vitesses et à une rupture de la chaîne de voyage pour les usagers (hétérogénéité de l'information des voyageurs, des conditions commerciales, de la politique de correspondance), fin de la mutualisation et du matériel commun.

N'oublions pas l'ouverture à la concurrence du marché ferroviaire du Fret qui n'a malheureusement pas abouti comme prévu. Pourtant un train, c'est 45 camions de moins sur les routes et 41 tonnes de CO2 évités.

N'oublions pas également que le Royaume Uni privatisa en 1994 et par la suite, «embraya une marche arrière en (re)nationalisant le système ferroviaire Britannique !

La Norvège a également décidé de mettre un terme à l'ouverture à la concurrence pour en ce qui concerne le trafic voyageurs !

L'Italien Trinitalia fait son apparition sur des lignes très rentables Paris-Lyon. Avec des prix très attractifs, mais pour combien de temps ?

Beaucoup de questions et pas de réponse sérieuse. Cette réforme est dommageable pour l'égalité du transport ferroviaire sur tout le territoire et l'intérêt général de nos concitoyens. Elle n'apportera pas grand-chose aux utilisateurs qu'ils soient journaliers ou voyageurs ordinaires.  

Dernière mise à jour :  1er septembre 2022


© 2017 Agence P-R-Evolution. 10 rue de Chaumont, 75019 Paris
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !